Juniore Un Deux Trois

Juniore – Un, deux, trois

Juniore nous séduit par son originalité, sa musique à part, incomparable. A la fois proche et éloigné de cette nouvelle génération d’artistes francophones pour qui la langue de Molière est un atout, le trio semble avancer en solitaire. La transition est toute faite avec « En Solitaire », deuxième track du projet annoncé après « Ah bah d’accord » l’an passé. A la fois nostalgique des années yéyés et résolument moderne, la musique des Parisiens a conquis un public pour qui le paysage musical est aseptisé et finalement banal. Après Juniore et ses deux titres phares « A la plage » et « Je fais le mort » en 2016 puis Ouh là là en 2017 avec notamment « Panique » (2ème morceau le plus streamé du groupe), vient le tour du petit dernier qui porte ainsi bien son nom : Un, deux, trois.

Samy Osta (La Femme, Feu ! Chatterton) est à la production. Par sa patte que l’on remarque franchement, il sublime Anna Jean (au chant) et Swanny Elzingre (à la batterie) qu’il accompagne d’ailleurs sur scène au clavier. Les deux premiers titres parus symbolisent parfaitement ce nouvel opus singulier. Il s’appuie sur ce qui a marché par le passé, à savoir l’alternance des morceaux rythmés et dansants (« Tu mens » ou « La vérité nue ») et les compositions mélancoliques (« Soudain » ou « Drôle d’histoire »). On imagine déjà le live d’Un, deux, trois dont on ne devrait pas sortir indemne !

Coup de cœur : « La vérité nue »

Style : Electro-pop psychédélique
℗ Le Phonographe
Sortie : 28 février

Le Disquaire du Dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *